Coupe de la Ligue: Bordeaux part dans l'inconnu
vendredi 6 décembre 2002

Détenteur de la Coupe de la Ligue, Bordeaux entre en territoire inconnu pour ses débuts dans la compétition samedi à Montpellier où il avait remporté sa dernière victoire en déplacement en Ligue 1 le 17 août dernier.

Mais depuis le club aquitain, 13e au classement du championnat de France, traverse une période noire qui fait douter de ses capacités à passer le premier tour.

En août, c'est un Bordeaux déjà vainqueur à Lille lors de son premier déplacement qui s'était imposé grâce à sa puissance et son organisation défensive.

Depuis, beaucoup d'eau a passé sous le pont de Pierre, mais Bordeaux n'a jamais plus gagné loin de ses bases et n'y a pris que deux points sur 24 possibles !

Les deux dernières défaites à Auxerre (1-0) dimanche et au Havre (1-0) mercredi sont venues confirmer, après le revers à domicile face à Anderlecht en Coupe de l'UEFA (2-0), que l'équipe d'Elie Baup n'avait toujours pas retrouvé ses qualités.

Treizième au classement de la Ligue 1, loin des ambitions affichées en début de saison, Bordeaux doute et ne parvient pas à redresser la barre.

L'entraîneur bordelais a pourtant trouvé dans les dernières prestations de ses joueurs des raisons d'espérer, à un moment où avec huit points de retard sur le premier européen, ils peuvent encore sauver leur saison.

"On reste sur deux défaites consécutives mais on a vu les joueurs très impliqués, faisant preuve de bonne volonté et on n'en est pas récompensé. Mais c'est dans ces moments-là qu'il faut trouver les forces en soi-même", souligne-t-il.

Dans ce contexte particulier, les deux expulsions de Christophe Dugarry à Auxerre et de David Jemmali (sa troisième de la saison) au Havre tombent mal.

Ces deux joueurs manqueront à l'appel à Montpellier, lanterne rouge de la L1, ainsi que le latéral gauche Jérôme Bonnissel, mais qui est remplacé par le meilleur joueur bordelais ces dernières semaines, le Portugais Bruno Basto.

Kodjo Afanou absent lors des trois derniers matches pourrait faire son retour dans la défense centrale.

"Il ne faut pas regarder derrière. Il faut penser au prochain match et c'est Montpellier", ajoute Elie Baup, qui attend une petite éclaircie dans la grisaille bordelaise.

(Reuters)